logo

 

Bachelor

 

 

Le marketing caritatif est-il vraiment légitime ?  

De : Jérôme Durand - Projet de Bachelor - Janvier 2014


Les organismes à but non lucratif sont aujourd’hui de plus en plus nombreux. Parallèlement à cela, toutes ces organisations se doivent de trouver de nouvelles méthodes afin de sensibiliser et de mobiliser davantage de personnes. C’est ainsi que le phénomène du marketing caritatif s’est développé pour devenir à présent un outil incontournable dans les départements de communication et de recherche de fonds des associations. Bien que le recours à ce procédé se relève efficace, le marketing caritatif soulève cependant certaines remises en cause. Parfois jugé trop manipulateur ou bien inapproprié au secteur non-marchand, les critiques sont nombreuses. C’est pourquoi, ce travail, en passant en revue les techniques utilisées et les problèmes ainsi entrainés, vise à savoir si le marketing caritatif est légitime ? 

Pour lire le document : Le marketing caritatif est-il vraiment légitime ? 

 

 

Marketing préventif : quels aspects considérer pour une campagne efficace ? 

De : Ilaria Dell’Acqua - Projet de Bachelor - Janvier 2014

Ce projet traite de l’efficacité des campagnes du marketing préventif. En effet, le tabac, les drogues, le Sida, l’alcool constituent des problèmes de santé publique très importants au jour d’aujourd’hui. Le marketing préventif a pour but de diminuer ces comportements dits « à risque », cependant il n’y parvient pas toujours. Comment rendre donc une campagne préventive efficace ? Quels messages transmettre pour changer les attitudes et les comportements ? Ces questions ont été le fil conducteur de cette recherche, dont les résultats peuvent servir de « guide » lors de l’élaboration d’une campagne efficace.  

Pour lire le document : Marketing préventif : quels aspects considérer pour une campagne efficace?

 

 

L'argent donné aux ONG est-il bien utilisé ?  

De : Anouk DESBORNES - Projet de Bachelor - Mai 2012

 

Ce projet traite avant tout des problèmes d’allocation des fonds gérés par les organisations non gouvernementales. Etant donné que ces fonds proviennent de dons faits par des entreprises ou des particuliers, la confiance au sein de la relation entres les donateurs et ces intermédiaires est essentielle. Dans un monde en perpétuel évolution où les risques de dérives de toutes sortes sont très importants, le développement des systèmes d’accréditation de ces associations ou autres fondations est une nécessité. Une gestion sérieuse doit être mise en place au sein de ces organismes, sans pour autant se tourner vers un modèle de marché concurrentiel et en n’oubliant pas l’élément essentiel de ce tiers secteur : l’aspect humain.

Pour lire le document : L'argent donné aux ONG est-il bien utilisé? -

 

 

Le don de soi pour la célébration de la vie : Étude du comportement du donneur d’organe(s)

De :  Mélissa Fratalocchi - Projet de Bachelor - Eté 2011

 

Le thème de ce projet de recherche est centré sur le don. Il est donc axé sur le marketing dit non-marchand. C’est dans cette optique que nous allons étudier le comportement du donneur d’organes. En effet, contrairement au marketing traditionnel, marchand, qui considère deux acteurs : l’acheteur et le vendeur, le marketing non-marchand, quant à lui, observe trois acteurs : le donneur ou « l’acheteur », le receveur ou « le consommateur », l’association ou « le vendeur ».En temps normal, l’acheteur « donne » de l’argent pour obtenir un bien ou un service. Dans le cas présent, nous nous concentrons sur le donneur d’organes. Il est considéré comme un « acheteur » car il donne ses organes mais sans rien attendre en retour. C’est cette problématique du don que nous allons analyser, plus particulièrement en cherchant à répondre à la question suivante : jusqu’où sommes-nous prêts à aller pour l’autre ?

Pour lire le document : Le don de soi pour la célébration de la vie : Etude du comportement du donneur d'organe (s)


 
ovsm unige